Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 14:38

Date : 4 octobre 2017

Au Sud de la Charente, en limite du Périgord, Aubeterre sur Dronne est construit en amphithêatre autour d’une boucle de la Dronne. Ses venelles au charme méridional serpentent entre les maisons de pierre blanche. Ancienne place forte, le village est aujourd’hui labellisé   "Plus Beaux Villages de France"

Le village, construit en gradins le long d’un massif crayeux, surplombe la vallée de la Dronne. La rivière coule paisiblement aux pieds du village et marque la limite naturelle entre Charente et Dordogne. Place forte entre Périgord et Angoumois, proche de la puissante Aquitaine, la cité d’Aubeterre fut par le passé longtemps convoitée.

Dans un milieu rural et protégé, le village vit essentiellement du tourisme vert, et l’église troglodyte Saint-Jean, dite église monolithe, attire chaque année des milliers de visiteurs.
Le château, les trois couvents; Cordeliers, Minimes et Clarisses , l’hôpital Saint-François, les deux églises; Saint-Jean et Saint-Jacques, témoignent d’un riche passé historique et religieux. Les couvents et l’église Saint-Jacques, sont concentrés dans la partie haute du village.

L’église souterraine Saint Jean à Aubeterre sur Dronne (Charentes)
L'entrée de l'église souterraine

L'entrée de l'église souterraine

La vocation première de l'aglise  fut d’abriter des reliques conservées dans une succession de fosses et dans un reliquaire dont la forme s’inspire de celle du Saint sépulcre découvert à Jérusalem lors de la première croisade . Il a été réalisé par évidement de la paroi calcaire. Il peut donc être qualifié de monolithe.

La vocation première de l'aglise fut d’abriter des reliques conservées dans une succession de fosses et dans un reliquaire dont la forme s’inspire de celle du Saint sépulcre découvert à Jérusalem lors de la première croisade . Il a été réalisé par évidement de la paroi calcaire. Il peut donc être qualifié de monolithe.

Les pélerins en route pour Compostelle pouvaient se recueillir devant les reliques dont le rôle protecteur était alors très puissant. Une église abritée sous la roche; et sa crypte aujourd’hui accessible ont dû exister avant le creusement de la vaste salle que l’on découvre derrière le mur de soutien bâti au XVII° siècle.

Les pélerins en route pour Compostelle pouvaient se recueillir devant les reliques dont le rôle protecteur était alors très puissant. Une église abritée sous la roche; et sa crypte aujourd’hui accessible ont dû exister avant le creusement de la vaste salle que l’on découvre derrière le mur de soutien bâti au XVII° siècle.

L’église souterraine Saint Jean à Aubeterre sur Dronne (Charentes)
L’église souterraine Saint Jean à Aubeterre sur Dronne (Charentes)
Ses dimensions impressionnantes ajoutent au mystère et son sol creusé de centaines de tombes montrent l’importance sacrée du lieu. Cette vaste nécropole soumise à l’usure du temps trouve sans doute les sources de son origine dans le souvenir de ses soeurs troglodytiques de Cappadoce découvertes par les croisés.

Ses dimensions impressionnantes ajoutent au mystère et son sol creusé de centaines de tombes montrent l’importance sacrée du lieu. Cette vaste nécropole soumise à l’usure du temps trouve sans doute les sources de son origine dans le souvenir de ses soeurs troglodytiques de Cappadoce découvertes par les croisés.

Nelly, Christiane et Alain devant la statue de Ludovic Trarieux. Durant le procès de Zola en 1898 pour lequel il témoigne après la publication du célèbre « J’accuse »,  il décide de fonder; après en avoir rédigé les statuts avec quelques amis,  ce qui va devenir le 4 juin 1898, La Ligue Française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, dont il sera le premier président. Le 4 juillet 1898, le premier manifeste de la ligue proclamait : « à partir de ce jour, toute personne dont la liberté serait menacée ou dont le droit serait violé, est assurée de trouver auprès de nous aide et assistance.

Nelly, Christiane et Alain devant la statue de Ludovic Trarieux. Durant le procès de Zola en 1898 pour lequel il témoigne après la publication du célèbre « J’accuse », il décide de fonder; après en avoir rédigé les statuts avec quelques amis, ce qui va devenir le 4 juin 1898, La Ligue Française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, dont il sera le premier président. Le 4 juillet 1898, le premier manifeste de la ligue proclamait : « à partir de ce jour, toute personne dont la liberté serait menacée ou dont le droit serait violé, est assurée de trouver auprès de nous aide et assistance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Passions de Guy - dans Sites à visiter
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mots, Monts, Merveilles
  • Mots, Monts, Merveilles
  • : Des belles randonnées dans les Alpes et ailleurs, de jolis mots pour les accompagner et des sites à découvrir
  • Contact

Profil

  • Passions de Guy

Localisation des visiteurs


compteur

Pages