Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 17:05

Pour quelles raisons évoquer ici ce livre d'un homme politique ?

Tous ces personnages cultivés, intelligents, sûrs d'eux, tous formatés Sciences-Po, ENA, grandes écoles, tous ces médias et ces sondeurs... tous membres d'une élite qui nous ignore, annonçaient avec un jugement sûr et argumenté la victoire de Clinton à l'élection présidentielle des USA, et déclaraient le lendemain de sa défaite pour qu'elles raisons évidentes elle avait perdu !

Les mêmes, depuis des mois avaient choisi à la primaire de la droite et du centre les deux finalistes en nous expliquant le pourquoi du comment.

Comme la tortue de la fable,  Fillon était parti lentement et il a coiffé sur la ligne d'arrivée ses rivaux:  « Rien ne sert de courir, il faut partir à point »

J'ai eu envie de mieux connaître, par moi-même, ces hommes politiques en lisant « Pour un Etat fort » de Juppé et « Faire » et « Vaincre le totalitarisme islamique » de Fillon. J'ai bien aimé ces livres et leurs auteurs.

 

Voici quelques extraits de « Vaincre le totalitarisme islamique » de François Fillon.

...

Voilà pourquoi, au-delà des faux clivages et des vrais préjugés, c'est au peuple de France que je m'adresse. Entre l'impuissance de la résignation et la surenchère de la démagogie, entre ces synthèses molles dont nous crevons et le concours Lépine de la mesure miracle, entre le cabotage politique et l'agitation perpétuelle, je veux vous dire sereinement qu’une autre voie est possible...

Pour reprendre l'écrivain Boualem Sansal qui, avec un immense courage, a dénoncé la barbarie islamiste : « La France a fait montre de cécité, de naïveté, d'ignorance » durant la période récente. La bêtise s'est emparée de nos lieux d'intelligence comme lors de cette journée du voile organisée à Sciences-Po pour faire bien sans doute, pour être dans l'air du temps : celui de relativisme et de la complaisance.

Entre-temps, (avant l'attentat de Nice) l'état d'urgence s'est assoupli. Les perquisitions sur décisions administratives sont abandonnées. Les manifestations contre la loi sur le travail, l'occupation de la place de la République par « Nuit Debout » - ce folklore pour cabotins -, focalisent l'attention des pouvoirs publics et épuisent les forces de police …

...

Arrêtons de faire semblant. Non, il n'y a pas un problème religieux en France. Oui, il y a un problème lié à l'islam.

Dire les choses, c'est reconnaître qu'il y a un communautarisme islamique qui n'a pas sa place sur la terre de France, qui est incompatible avec notre histoire, nos valeurs et ce que nous sommes au plus profond de nous mêmes. Le temps des hypocrisies, le temps des fausses pensées pseudo-intellectuelles, le temps de la relativité des cultures, le temps de ceux qui se sont toujours trompés dans l'histoire mais qui continuent de donner des leçons, ce temps là est révolu.

Nous avons six services de renseignements, et un coordinateur national. Six services dont chacun sait qu'ils ont toujours été réticents à se parler et à collaborer entre eux ; aujourd'hui c'est pire puisque le coordinateur national du renseignement, au lieu de s'occuper de son travail, se prépare à se présenter sous l'étiquette PS aux élections législatives de juin 2017. Comment François Hollande, chef d'un État en guerre, peut-il tolérer qu'en pleine période d'attaques terroristes sur notre territoire, le coordinateur national du renseignement ne soit pas jour et nuit préoccupé par sa mission ?

Si j'étais président de la République et que, dans une période aussi dangereuse que celle que nous vivons, le coordinateur national du renseignement venait me voir pour me dire qu'il allait être candidat dans quelques mois aux élections législatives, je le révoquerais dans la minute qui suit.

Je me suis rendu dans des commissariats et j'ai pu constater combien les policiers sont écœurés de voir sortir de garde à vue, libres et sans aucun contrôle, des délinquants qu'ils avaient surveillés pendant des semaines voire des mois avant de les interpeller.

Voilà qui me rappelle certains passages de l'excellent livre de Bertrand Soubelet (général 2 S de C.A. Gendarmerie évincé par la gauche) « Tout ce qu'il ne faut pas dire »

« L'ennui en ce monde, c'est que les imbéciles sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes », aimait répéter le philosophe Bertrand Russell qui ne ménageait guère les religions. Eh bien, sur ce point, il se trompait car quand surgit un danger qui menace notre survie en tant qu'humanité, les gens sensés laissent de côté leurs doutes pour afficher une tranquille certitude.

... 

Published by Passions de Guy - dans Plaisir de lire
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 16:16

Cette nouvelle est tirée du livre le Décaméron de Boccace

 

Giovanni Boccacio (en français Jean Boccace) est un écrivain italien né le 16 juin 1313 à Certaldo

L'action de ce recueil se déroule à Florence durant l'épidémie de peste noire en 1348

Le Décaméron est un recueil de 100 nouvelles écrit en langue italienne entre 1349 et 1353

La cage du rossignol est présentée lors de la 5ème journée sous le principat de Fiammette. Cette journée traite des évènements heureux qui ont terminé une série d'aventures tragiques ou déplorables, survenues à certains amoureux.

Pier Paolo Pasolini s'est inspiré de ce livre pour réaliser un film  "Le Décaméron"

La cage du rossignol

…...

Vivait en Romagne messire Lizio, un chevalier bien doté sous le rapport de la distinction et de la fortune, qui touchait presque à la vieillesse quand Giacomina, sa femme, lui donna une fille. Prénommée Catherine, en grandissant, elle devint la plus aimable du pays. Comme elle était restée le seul enfant du ménage, on la chérissait, on la couvait avec tous les soins d'une jalouse tendresse, dans l'espoir de lui faire voir un grand mariage.

Un intime de messire Lizio, Richard Manardi de Brettinoro était un beau jeune homme frais comme une rose. A maintes reprises, il fixa de son regard Catherine. Il vit l'éclat de sa jeunesse et de sa beauté, son charme, son maintien, cette grâce qu'un poète eût chantée. Il devint éperdument amoureux mais il mit tous ses soins à dissimuler sa passion.

La jeune fille s'en aperçut, ne chercha point à parer le coup, et s'éprit elle-même du jouvenceau, dont la joie se laissa deviner. Mais elle était surveillée et ne savait comment donner accès à sa chambre à Richard. Celui-ci envisage plusieurs projets.

- Mon cœur, dit-il tout à coup, je ne vois qu'un moyen : il te faudrait dormir ou, du moins, aller sur la terrasse qui domine un côté du jardin de ton père. Si je savais que tu irais, je m'arrangerais moi-même pour y grimper, tout haute qu'elle soit.

- Si tu as le courage d'y monter, je crois bien que je m'arrangerais pour y dormir.

Catherine commença à se plaindre que la chaleur de la nuit précédente ne l'avait pas laissée dormir.

- Qu'elle chaleur veux-tu dire ma fille, il ne fait pas du tout chaud.

- Ma mère, vous devriez dire « à ce qu'il me semble ». Il vous faut penser que les jeunes filles ont plus facilement chaud que les personnes d'un certain âge... Si j'avais la permission de mon père et la vôtre, je ferais volontiers dresser un divan sur la terrasse, contiguë à la chambre de mon père, et qui domine le jardin. C'est là que je dormirais en entendant le chant du rossignol...

Quand la dame rapporta cette conversation à son mari que l'âge rendait un peu quinteux, il s'écria :

- Qu'est-ce que ce rossignol dont il lui faut le chant pour dormir ? Je lui ferai faire la sieste au cri des cigales !

- Mon ami, vous n'êtes pas tendre pour votre fille. Que vous importe qu'elle dorme sur la terrasse.

Elle n'a fait que bouger toute la nuit tant elle avait chaud. De plus êtes-vous surpris que ça lui fasse plaisir d'entendre le rossignol ?

- Eh bien, qu'on lui dresse là-bas un lit à la mesure du lieu...

Catherine s'empressa de se faire dresser un lit et fit un signe convenu à Richard.

 

Quand Messire Lizio vit que sa fille était allée se coucher, il ferma la porte qui, de sa chambre, donnait sur la terrasse. Richard, à l'aide d'une échelle monte sur un mur et, de là, utilise les pierres d'appui d'un autre mur ; Il ne ménage pas sa peine,brave les risques d'une chute, et parvient sur la terrasse.

On l'accueillit en silence mais avec le témoignage de la joie la plus vive. Il y eut grand échange de baisers, puis les deux amants se coulèrent dans le lit. La nuit se passa presque toute au doux plaisir qu'ils goûtèrent l'un par l'autre, en faisant maintes fois chanter le rossignol. Réchauffés qu'ils étaient par la température et leurs doux ébats, ils s'endormirent sans couverture. Catherine avait passé son bras droit sous le col de Richard, et, de sa main gauche, tenait solidement cet objet que vous avez la plus grande honte à nommer, Mesdames, en présence des hommes.

Messire Lizio se lève et dit :

- allons voir un peu comment le rossignol a fait dormir Catherine.

Il avance à pas feutrés, écarte la courtine qui abrite le lit et voit Richard et Catherine tout nus et découverts, enlacés de la façon que j'ai décrite. Il se retire en silence et va droit à la chambre de sa femme à qui il dit :

- Debout mon amie, lève-toi. Viens constater que ta fille avait telle envie du rossignol qu'elle l'a capturé et le tient dans sa main.

La dame suit son mari et les voilà tous deux devant le lit. La courtine écartée, Giacomina put voir, sans doute possible, que sa fille avait pris et tenait fermement le rossignol qu'elle avait un tel désir d’entendre chanter.

*   *   *

L'histoire se termine bien... par le mariage de Richard et de Catherine. Les époux eurent tout loisir de faire nuit et jour la chasse au rossignol !

 

Published by Passions de Guy - dans Plaisir de lire
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 13:33

Date: 12 août 2016

Météo : très beau temps

Accès : Annecy - Thônes - La Clusaz - Les confins - Parking de l'Arpettaz (1440 m)

Itinéraire randonnée : chalet de Paccaly (1490) - Paccaly d'en haut (1670) -Combe de Paccaly - Passage du père - Trou de la Mouche (2453) - Le grand Crêt (ruines) - La Lanchette (1460) - Parking

Dénivelée (GPS) : 1029 m

Durée totale : 5 h 30

Cotation randonnée : T 3 (randonnée exigeante - passages exposés - utilisation des mains nécessaires - avoir le pied très sûr)

Difficultés : le passage entre le sommet de la combe de Paccaly et le Trou de la mouche est par endroits aérien. A éviter par les personnes sensibles au vertige et par temps de pluie.

Début de la randonnée : vue arrière du chalet de Paccaly

Début de la randonnée : vue arrière du chalet de Paccaly

La combe de Paccaly

La combe de Paccaly

Jean-Paul et Pierre :  "la vie est belle" !

Jean-Paul et Pierre : "la vie est belle" !

Voici le Trou de la mouche !

Voici le Trou de la mouche !

Passage délicat entre le sommet de la combe de Paccaly et le Trou de la mouche

Passage délicat entre le sommet de la combe de Paccaly et le Trou de la mouche

Là-haut, en compagnie de ...la Mouche !

Là-haut, en compagnie de ...la Mouche !

Ma "mouche" préférée ! Tableau de Clotaire Dominique, peintre Haïtien né le 26 décembre 1971 à Deschapelles, département de l'Artibonite

Ma "mouche" préférée ! Tableau de Clotaire Dominique, peintre Haïtien né le 26 décembre 1971 à Deschapelles, département de l'Artibonite

Descente dans la combe du grand crêt. Descendre sur la crête herbeuse de préférence (tracé en rouge indiqué)

Descente dans la combe du grand crêt. Descendre sur la crête herbeuse de préférence (tracé en rouge indiqué)

Itinéraire  retour vers la Lanchette et le parking

Itinéraire retour vers la Lanchette et le parking

Le Paré de Joux (2167 m) - Qu'ils sont beaux ces rochers !

Le Paré de Joux (2167 m) - Qu'ils sont beaux ces rochers !

Pointe Percée, Charvet...splendeurs des Aravis

Pointe Percée, Charvet...splendeurs des Aravis

Le Pic de Jallouvre (2408 m), le col du Rasoir et  la Pointe Blanche (2438 m) prochaine balade dit Jean-Paul

Le Pic de Jallouvre (2408 m), le col du Rasoir et la Pointe Blanche (2438 m) prochaine balade dit Jean-Paul

Le massif du Mont-Blanc

Le massif du Mont-Blanc

Published by Passions de Guy - dans Montagne
commenter cet article
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 16:34

​Date : ​4 août 2016

Météo : beau temps - vent fort en altitude puis arrivée des nuages en début d'après-midi

Route d'accès : Annecy - Thônes - Manigod - Comburce - Parking (1191 m)

Itinéraire randonnée : La Turte (1364 m) - Sentier "tour du val Sulens" - La Creuse (1665 m) - Col du Passet (2032 m) - Combe de Foiroux - Col dominant le couloir de la Combaz - L'étale (2483m) - Les arêtes de l'Etale - Pente herbeuse et combe menant au col du Passet.

Carte IGN : 3531 OT - Megève Col des Aravis

Durée totale : 7h15

Dénivelée (GPS) : 1342 m

Remarques : l'Etale est une belle montagne, offrant des panoramas exceptionnels et comportant des couloirs, des combes, des pentes rudes, des passages en escalade et en désescalade, ​ des secteurs aériens (arêtes) , des pentes herbeuses, des cheminées. Randonnée difficile. Une corde peut être utile.

Au départ (parking) passer sur la passerelle qui traverse le nant de la Blonnière et suivre le sentier qui monte au-dessus des chalets.

Au départ (parking) passer sur la passerelle qui traverse le nant de la Blonnière et suivre le sentier qui monte au-dessus des chalets.

Montée soutenue vers le col du Passet

Montée soutenue vers le col du Passet

Vue arrière sur le  Mont Charvin

Vue arrière sur le Mont Charvin

On remonte la combe de Foiroux en direction  du col dominant la combe de Combas (connue des skieurs)

On remonte la combe de Foiroux en direction du col dominant la combe de Combas (connue des skieurs)

La pente rude menant au col est  faite de dalles schisteuses. Les mains sont utiles !

La pente rude menant au col est faite de dalles schisteuses. Les mains sont utiles !

Nous voici au col. En face, au second plan, la chaine des Aravis. A droite,voici  la pente que nous allons  gravir (escalade facile)

Nous voici au col. En face, au second plan, la chaine des Aravis. A droite,voici la pente que nous allons gravir (escalade facile)

Jean-paul ouvre la route vers le sommet

Jean-paul ouvre la route vers le sommet

Au sommet ! C'est l'heure du ...cassoulet et d'autres délices comme un verre de Laudun(en altitude, c'est toujours meilleur) !

Au sommet ! C'est l'heure du ...cassoulet et d'autres délices comme un verre de Laudun(en altitude, c'est toujours meilleur) !

La première arête.

La première arête.

Belle fenêtre sur Nanchard et les alpages sud de l'Etale

Belle fenêtre sur Nanchard et les alpages sud de l'Etale

Passage nécessitant attention

Passage nécessitant attention

Jean-Paul au sommet de l'arête

Jean-Paul au sommet de l'arête

Passage aérien !

Passage aérien !

Passage de l'arête dite "en lame de rasoir"

Passage de l'arête dite "en lame de rasoir"

L'autre côté de la lame de rasoir !

L'autre côté de la lame de rasoir !

Descente sur la pente herbeuse

Descente sur la pente herbeuse

Ici, prendre à gauche puis longer l'arête. Avec Jean-Paul, nous l'avons franchie en escalade / désescalade (itinéraire 1) et Pierre a trouvé l'itinéraire 2.

Ici, prendre à gauche puis longer l'arête. Avec Jean-Paul, nous l'avons franchie en escalade / désescalade (itinéraire 1) et Pierre a trouvé l'itinéraire 2.

L'arête franchie, nous voici sur l'autre versant. Descente dans le pierrier (Pierre sortant plus haut en évite une partie)

L'arête franchie, nous voici sur l'autre versant. Descente dans le pierrier (Pierre sortant plus haut en évite une partie)

Descente dans la combe : on rejoint l'itinéraire aller.

Descente dans la combe : on rejoint l'itinéraire aller.

Published by Passions de Guy - dans Montagne
commenter cet article
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 10:42

Date : 27 juillet 2016

Météo : le beau temps annoncé par la météo n'était pas au rendez-vous; beaucoup de nuages de pente et de brume

Accès routier : Annecy - Faverges - Seythenex - station de Seythenex - La Sambuy

Itinéraire randonnée: parking de la station (1150m) - carrefour du Vargnoz (1190m) - Pas de l'Ours (1300m) - Pra Fourrier (1350m) Sous le grand rocher (1700m) Combe de la Sambuy (1820m) - Petite Sambuy (2107m) - Pointe de la Sambuy (2198m) - Descente par la route forestière du domaine skiable (ou par le...télésiège )

Dénivelée : 1200 m

Durée totale : 5 h

Difficultés : prudence recommandée dans le passage de l'Ours (désescalade dans ce sens) qui est équipé de cables des deux côtés et dans la montée finale vers la pointe de la Sambuy (cables, barres et cordes) qui comporte des passages aériens.

Faisons connaissance avec la Sambuy
Faisons connaissance avec la Sambuy

Faisons connaissance avec la Sambuy

Sauterelle et orchidée de la Sambuy
Sauterelle et orchidée de la Sambuy

Sauterelle et orchidée de la Sambuy

Le passage de l'Ours nécessiste attention. Jean-Paul ouvre le chemin (glissant)Le passage de l'Ours nécessiste attention. Jean-Paul ouvre le chemin (glissant)

Le passage de l'Ours nécessiste attention. Jean-Paul ouvre le chemin (glissant)

Ce rocher mérite explication !

Ce rocher mérite explication !

Voici sa vie détaillée

Voici sa vie détaillée

Des pierres qui roulent, de l'eau qui coule, gèle et dissout

Des pierres qui roulent, de l'eau qui coule, gèle et dissout

La gare d'arrivée du télésiège est en vue; pose avant d'attaquer le sommet (dans la brume)
La gare d'arrivée du télésiège est en vue; pose avant d'attaquer le sommet (dans la brume)

La gare d'arrivée du télésiège est en vue; pose avant d'attaquer le sommet (dans la brume)

Voici ...une tanne !Voici ...une tanne !

Voici ...une tanne !

La petite Sambuy (1er plan)  et la pointe de la Sambuy sont en vue

La petite Sambuy (1er plan) et la pointe de la Sambuy sont en vue

Montée finale équipée; Jean-Paul ouvre la voieMontée finale équipée; Jean-Paul ouvre la voie

Montée finale équipée; Jean-Paul ouvre la voie

Autre passage équipé

Autre passage équipé

Au sommet !

Au sommet !

Vue de l'itinéraire menant de la gare d'arrivée du télésiège (en haut et  à droite de la photo)  au sommet

Vue de l'itinéraire menant de la gare d'arrivée du télésiège (en haut et à droite de la photo) au sommet

Panorama bouché par la brume: on ne voit pas le massif du Mont-Blanc - La pointe de Chaurionde (2173m)

Panorama bouché par la brume: on ne voit pas le massif du Mont-Blanc - La pointe de Chaurionde (2173m)

Published by Passions de Guy
commenter cet article
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 17:54

Date: 21 juillet 2016

Météo : beau temps - passages nuageux

Accès routier : Annecy - col de Leschaux - Bellecombe en Bauges - Prendre peu avant la sortie du village la route à gauche menant à Mont Devant puis au parking du Reposoir

Itinéraire randonnée : parking le Reposoir (1165m) - Golet de Doucy (1329m) - chalet du Golet (1380m) - chalet du Charbonnet (1840m) - Mont Trélod ( 2181m) - retour par le chalet du Charbonnet puis la ligne de crête menant à la Dent des Portes - retour vers le Reposoir

Durée : 6 heures 30

Dénivelée : 1100 m

Cette randonnée se situe dans le massif des Bauges.

Cette randonnée se situe dans le massif des Bauges.

Les chalets du Golet (1380m)

Les chalets du Golet (1380m)

Pose avec Jean-Paul et Matthieu

Pose avec Jean-Paul et Matthieu

Nous passons sous la Dent des Portes où nous irons au retour

Nous passons sous la Dent des Portes où nous irons au retour

Petite descente (agréable) avant la montée finale  vers le Trélod

Petite descente (agréable) avant la montée finale vers le Trélod

Le sommet est en vue !

Le sommet est en vue !

Au sommet. Photo prise par François, originaire de St Marcel (Saône et Loire) . Nous irons ensemble à la Dent des Portes

Au sommet. Photo prise par François, originaire de St Marcel (Saône et Loire) . Nous irons ensemble à la Dent des Portes

L'itinéraire suivi pour la Dent des Portes suit cette ligne de crête (en rouge)

L'itinéraire suivi pour la Dent des Portes suit cette ligne de crête (en rouge)

Approche de la Dent des Portes. Au 1er plan, François. Le sentier d'accès au sommet est bien tracé, un petit passage aérien nécessite attention.

Approche de la Dent des Portes. Au 1er plan, François. Le sentier d'accès au sommet est bien tracé, un petit passage aérien nécessite attention.

Jean-Paul, Matthieu et François au sommet de la Dent

Jean-Paul, Matthieu et François au sommet de la Dent

Sur l'itinéraire retour.

Sur l'itinéraire retour.

Published by Passions de Guy
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 18:20

Date : 16 juillet 2016

Météo : beau temps

Accès routier : col de Leschaux - Bellecombe en Bauges - la Motte en Bauges - Le Chatelard - La Compote - Ecole - Carlet - Parking du couvent

Carte IGN 1:25 000 : 3432 OT massif des Bauges

Itinéraire randonnée :parking du couvent (868m) - sentier de découverte de Bellevaux – oratoire puis chapelle Notre Dame de Bellevaux - Village (ruines) de la Chapelle (1050m) (panneaux explicatifs et témoignage audio)

Fonds des prés (1010) – Le sentier passe sous le chalet des gardes. Prendre sur la gauche (direction est/nord est) en direction du col (2010m) (montée soutenue).

Au col, prendre à droite (direction est / sud est) le sentier qui longe l'arête de l'Arpette et mène au Mont d'Armenaz (2158m)

Le retour se fait par un sentier d'abord plein sud puis, sous la pointe des Arces, plein ouest en direction du chalet du chalet des Gardes (1720m) sous lequel on reprend l'itinéraire aller.

Dénivelée : 1 290 m

Durée totale : 6 heures

Chapelle Notre Dame de Bellevaux

Chapelle Notre Dame de Bellevaux

Un peu d'histoire - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et mieux lire

Un peu d'histoire - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et mieux lire

Le village de la chapelle

Le village de la chapelle

Reconstitution du village

Reconstitution du village

L'histoire du village

L'histoire du village

Le bassin

Le bassin

Le Mont d'Armenaz

Le Mont d'Armenaz

Sentier menant au Mont d'Armenaz

Sentier menant au Mont d'Armenaz

Le massif du Mont Blanc

Le massif du Mont Blanc

Le Pécloz (2197m)

Le Pécloz (2197m)

Le Trélod (2181) à gauche - Au centre, le Mont de la Coche (2070) et derrière la pointe d'Arcalod (2217)

Le Trélod (2181) à gauche - Au centre, le Mont de la Coche (2070) et derrière la pointe d'Arcalod (2217)

La pointe d'Arces (2076) et la vallée de l'Isère

La pointe d'Arces (2076) et la vallée de l'Isère

Le chalet des gardes (itinéraire retour)

Le chalet des gardes (itinéraire retour)

Published by Passions de Guy - dans Montagne
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 14:08

Date : 7 juillet 2016

Météo : beau temps

Route (accès) : Annecy - direction Thônes - Dingy St-Clair - La Blonnière - Parking le Saugy

Itinéraire randonnée : Parking le Saugy (1040m) - Le Châtelet (1045m) - Sous le col (1465m) - Col du Pertuis (1560m) - Chalet Camille Dunant (1865m) - Tête du Parmelan (1832m) - Grotte de l'enfer (1650m) - Fontaine du tour (1620m) - Crêt des Outalays (1620m) - Chalet d'Anglettaz (1500m) - Le petit montoir (1584m) - Crêt de Chatillon (1530m) - Bois brûlé est (1380m) - Balmont (1350m)

Cartes IGN (1:25000) : 3430 OT et 3431 OT

Durée totale : 8 h

Distance parcourue et dénivelée : environ 18 km et 1200m

Le départ

Le départ

Le col du Pertuis

Le col du Pertuis

Bouquet de rhododendrons ou azalées

Bouquet de rhododendrons ou azalées

C'est par là et il fait chaud !

C'est par là et il fait chaud !

Montée suivante !

Montée suivante !

Le bassin annécien, le Mont Veyrier, le Mont Baret  et le Semnoz en arrière plan

Le bassin annécien, le Mont Veyrier, le Mont Baret et le Semnoz en arrière plan

Les Dents de Lanfon et la Tournette vues sous un autre angle

Les Dents de Lanfon et la Tournette vues sous un autre angle

Le chalet Dunand (refuge) est en vue

Le chalet Dunand (refuge) est en vue

Le chalet Camille Dunant

Le chalet Camille Dunant

Alors que je disais (proverbe) : la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin

Jean-Paul m'a repris : Guy, il fait beau et moi je te le dis, c'est le vin blanc qui n'arrête pas le pèlerin

Pour le prouver, il nous l'a offert au chalet et nous l'avons apprécié :

« Ah le petit vin blanc

qu'on boit au Parmelan

dans les verres d'argent

du refuge Dunant ! »

Le Parmelan en boucle par le col du Pertuis et le chalet de l'Anglettaz et ... les vertus du petit "blanc"

Le petit vin blanc

Refrain
Ah ! le petit vin blanc
Qu'on boit sous les tonnelles
Quand les filles sont belles
Du coté de Nogent
Et puis de temps en temps
Un air de vieille romance
Semble donner la cadence
Pour fauter, pour fauter
Dans les boi
s, dans les prés
Du côté, du côté de Nogent

- 1 -
Voici le printemps
La douceur du temps
Nous fait des avances
Partez mes enfants
Vous avez vingt ans
Partez en vacances
Vous verrez agiles
Sur l'onde tranquille
Les barques dociles
Au bras des amants
De fraîches guinguettes
Des filles bien faites
Les frites sont prêtes
Et y'a du vin blanc.

- 2 -
Suivons le conseil
Monsieur le Soleil
Connaît son affaire
Cueillons en chemin
Ce minois mutin
Cette robe claire
Venez belle fille
Soyez bien gentille
Là, sous la charmille
L'amour nous attend
Les tables sont prêtes
L'aubergiste honnête
Y'a des chansonnettes
Et y'a du vin blanc.

- 3 - (Non chanté ici)
À ces jeux charmants
La taille souvent
Prend de l'avantage
Ça n'est pas méchant
Ça finit tout le temps
Par un mariage
Le gros de l'affaire
C'est lorsque la mère
Demande, sévère,
À la jeune enfant
Ma fille raconte
Comment, triste honte
As-tu fait ton compte?
Réponds, je t'attends...

Dernier refrain
Ah ! le petit vin blanc
Qu'on boit sous les tonnelles
Quand les filles sont belles
Du coté de
Nogent
Et puis...


Pour finir...
Car c'est toujours pareil
Tant qu' y aura du soleil
On verra les amants au printemps
S'en aller pour fauter
Dans les bois, dans les prés
Du
côté, du côté de Nogent.

La salle à manger

La salle à manger

Une oeuvre d'art : champ de cairns !

Une oeuvre d'art : champ de cairns !

Sur le plateau, en route vers la grotte de l'enfer

Sur le plateau, en route vers la grotte de l'enfer

Le chalet de l'anglettaz (derrière les sapins, à droite)

Le chalet de l'anglettaz (derrière les sapins, à droite)

Pour chasser le Dahu, on utilise ici les vaches qui savent marquer "l'arrêt" quand elles en voient un !

Pour chasser le Dahu, on utilise ici les vaches qui savent marquer "l'arrêt" quand elles en voient un !

Published by Passions de Guy - dans Montagne
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 17:29

J'avais découvert ce livre lors de l'émission " La grande librairie " : François Busnel recevait Gérard Depardieu à l'occasion de la parution de son autobiographie.

Quelques extraits tout simplement !

Pour mes amis "gendarmes" :

"Je n'ai pas été élevé. Je n'ai pas reçu d'éducation. L'école, Charlemagne, Jules Ferry, tout ça j'y ai échappé. Ce que j'ai appris, je l'ai appris tout seul. La seule administration française qui m'a un peu enseigné des choses, c'est pas l'Education Nationale, c'est la Gendarmerie. Autant les profs et les curés ne voulaient pas de moi, autant ça s'est toujours bien passé avec les gendarmes. Ce sont eux qui, quand ils me ramassaient, m'ont donné quelques bases d'éducation civique. Et je leur en ai toujours été reconnaissant."

Au sujet de "Poutine" :

"Poutine, c'est un ancien voyou , je l'ai entendu parler aux oligarques qui essaient de saigner le pays, il n'a pas sa langue dans sa poche. C'est eux qui ont peur de lui et pas l'inverse comme dans tellement d'autres pays. Et je vois bien quand je parle aux gens là-bas combien ils lui sont reconnaissants d'avoir retrouvé face aux autres pays une certaine dignité, qu'ils avaient perdue avec cet Elstine qui adorait la boisson et qui s'effondrait en public devant des chefs d'Etat, comme moi avec mon scooter devant les pompiers de Paris "

Au sujet des "religions"  et de la "politique":

" Puis les religions sont arrivées, le judaïsme, le christianisme, l'islam et, d'une certaine façon on a commencé à régresser.

Elles ont bien sur apporté une certaine organisation, une organisation sociale, surtout, mais aussi beaucoup d'ignorance. Une autre religion les a tout de suite  confisquées et utilisées : le politique.

...

En arrivant à Paris, j'ai d'abord pratiqué le hata yoga, le souffle là encore, la respiration. Puis je me suis converti à l'islam après avoir assisté à un concert d'Oum Kalsoum. C'est la sensualité, le ressenti, les sourates du Coran  chantées par Oum Kalsoum qui m'ont transporté vers cette spiritualité.

...

J'ai fréquenté la mosquée pendant deux ans. Je faisais les cinq prières par jour.

...

Plus tard, quand j'ai lu Saint Augustin sur les conseils de Jean-Paul II, ce qui m'a séduit chez lui, c'est encore la sensualité, son savoir sur la nature, son vécu. Et j'aimais sa façon de s'adresser à Dieu, avec colère souvent, avec la colère de la question restée sans réponse.""

 

Le reste  ? Dans le livre !

" Innocent "  de Gérard Depardieu
Published by Passions de Guy - dans Plaisir de lire
commenter cet article
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 09:51

Date : ​30 janvier 2016

​Météo : assez beau temps - vent fort et froid en altitude

Accès routier : Annecy -Talloires - Angon (centre du village)

​Itinéraire : Angon - chemin de la cascade (465m) - la Closettaz (670m) - croisement cascade (685 m) - Cascade - La Cornalle (700m) - La Closette (740m) - Verel (village) - La Sauffaz (hameau) - col des Nantets (1426m) - Retour par le même itinéraire avec variante à partir de la Cornalle en redescendant par le Pont des Fées.

​Dénivelée : 961 m

Enneigement : quelques plaques de neige vers le col des Nantets - Raquettes inutiles.

Remarques : l'accès à la cascade d'Angon se fait sur un sentier protégé mais très glissant dans la dernière partie. Etre attentif (enfants) et prévoir de bonnes chaussures !

Le village d'Angon, peu après le départ

Le village d'Angon, peu après le départ

Le lac d'Annecy et le chateau de Ruphy à Duingt

Le lac d'Annecy et le chateau de Ruphy à Duingt

la première cascade

la première cascade

On passe derrière !

On passe derrière !

La deuxième cascade

La deuxième cascade

Au plus près !

Au plus près !

Vue arrière sur une partie de l'accès à la cascade

Vue arrière sur une partie de l'accès à la cascade

Peu avant le village de Verel (route du col de la Forclaz) - Dents de Lanfon en arrière plan

Peu avant le village de Verel (route du col de la Forclaz) - Dents de Lanfon en arrière plan

Suivre le chemin de La Sauffaz jusqu'au bout et prendre à droite (panneaux indicateurs)

Suivre le chemin de La Sauffaz jusqu'au bout et prendre à droite (panneaux indicateurs)

C'est par là !

C'est par là !

Point coté 1341 m - A gauche, vers le col des Nantets - A droite, direction le chalet des Crottes

Point coté 1341 m - A gauche, vers le col des Nantets - A droite, direction le chalet des Crottes

Le col des nantets

Le col des nantets

Les chalets des Nantets

Les chalets des Nantets

Published by Passions de Guy - dans Montagne
commenter cet article

Présentation

  • : Mots et Monts
  • Mots et Monts
  • : De jolis mots et des randos
  • Contact

Profil

  • Passions de Guy

Localisation des visiteurs


compteur

Pages